Français

Daniel García Andújar entre l’espace public réel et le virtuel

Cristina Blanco Carchenilla

Formes d’interventions dans l’espace public II

Abstract

Dès la fin des années 80, l’artiste, théoricien et activiste espagnol Daniel García Andújar s’approprie de l’espace public –le physique et le virtuel– pour présenter ses projets. Sa démarche vise à provoquer chez le spectateur une réaction sur la démocratie, la politique, les technologies, la culture ou d’autres réalités qui nous entourent. García Andújar défend l’idée d’un espace public comme lieu pluriel, de voix multiples qui ont besoin de la discussion et même de la dispute pour se mettre d’accord sur les modes de vie et d’utilisation des espaces communs.

Introduction

Daniel García Andújar (Almoradí, Espagne, 1966) a été très souvent considéré comme l’un des pionniers du net-art en Espagne. Cependant, sa démarche va au-delà des pratiques artistiques sur Internet. L’artiste espagnol développe des projets assez complexes, en utilisant des techniques et des médiums très variés et différents. Il s’intéresse fondamentalement à une méthode de travail collectif  -ses projets sont destinés davantage à un spectateur-utilisateur, pas au spectateur traditionnel. García Andújar se sert principalement des formats et de l’esthétique propre de la communication, particulièrement de la publicité, des médias et d’Internet. Son œuvre est une œuvre très politique. Ses projets font partie d’une vaste entreprise –toujours en cours– qui a pour objet le questionnement chez le spectateur de certaines réalités quotidiennes.  Le terrain où García Andújar matérialise ses idées est l’espace public. Il s’approprie de cet espace comme artiste mais aussi comme activiste. On pourrait penser que ce cet intérêt qui lui a amené à inventer une sorte d’alter ego sous la forme d’entreprise fictive, Technologies To The People™ (créé en 1996). Sous le nom de cette compagnie, l’artiste mène des enquêtes sur des questions politiques, les média de masses ou le propre concept d’espace public.

Dans le catalogue de Sistema Operativo, la première exposition rétrospective  consacrée à l’artiste au Musée Reina Sofía de Madrid en 2014, Iris Dressler dédie un texte à la manière dont l’artiste s’approprie de cet espace public. D’après l’analyse de Dressler, Andújar conçoit l’espace public comme scénario politique commun, où le mode de vivre doit être stipulé et fixé en passant par la dissension et la désobéissance.[1] García Andújar s’intéresse alors par un espace public comme lieu de dispute. En citant toujours à Iris Dressler : « […] Un espace public qui satisfasse à tous est toujours lié au contrôle, la manipulation, la corruption ou la commodité. Il faut lutter tous ensemble pour avoir droit à la ville, à la liberté d’expression, à la connaissance, à l’art, etc. »[2]. Dans ce sens, on pourrait rapprocher cette position avec celle du philosophe français Jacques Rancière, qui défend aussi le désaccord et la dissension comme éléments constitutifs du espace politique démocratique. L’un des enjeux de l’œuvre de Daniel García Andújar est donc la réflexion critique sur des promesses de cet espace public –démocratie, liberté, égalité, etc.– promesses qu’il réclame de façon véhémente.  La méthode de García Andújar consiste fondamentalement à fournir au spectateur d’outils, de structures critiques pour qu’il y participe comme acteur actif dans la construction du commun. L’artiste intervient dans l’espace public réel et virtuel -Internet. A travers de la présentation de différents projets réalisés par Andújar dans l’espace public ce texte essayera d’analyser le concept d’espace public défendu par l’artiste ainsi que les résultats issus de ces actions.

ESTAMOS VIGILANDO. On vous surveille. 1994

Autocollants distribués dans la rue. On vous surveille (1994)

Autocollants distribués dans la rue. On vous surveille (1994)

Share
Read more →

Creative City Fair Cibeles 2013/2014

Creative City Fair Cibeles 2013/2014 from Gustavo Romano on Vimeo.

http://creativecityfair.net/

“The best-prepared cities will enjoy the most opportunities in the future.
The Creative City International Fair puts Madrid at the center of knowledge solutions
for smart cities, with the celebration of this global event.”

The Creative City International Fair Cibeles 2013/14 presents new social structures, artists and companies that are resisting the hypercartography of new communication and control agents; they attempt to break free from old capitalism, corporate, state nation and brand models, by creating networks of mutual dependence, solidarity, the defense of shared ideals, e.g. the environment, sustainable development, democracy; by giving priority to individuals, and promoting social equality; by offering sensitive and subjective alternatives in the face of the prevailing monitoring system and exchange models.
One of the main characteristics of the Fair is the support it provides to productive social sectors, professionals, artists, collectives and entrepreneurs. Because of this, in order to face the challenges of globalization and prepare for the demands of the market, it combines organisational experience, innovation, technological development and competitiveness.

The Fair is the fruit of the collaboration of more than 15 companies and institutions from all over the world, with the institutional support of the Madrid City Government.

Creative City Fair ® is a joint venture between
Psychoeconomy and Technologies To The People.

Share
Read more →

Acts of Voicing: on the Poetics and Politics of the Voice. Total Museum Seoul

Acts of Voicing Total_museum

Acts of Voicing: on the Poetics and Politics of the Voice

□ 일정/Date: 2013.05.02-06.30

□ 오프닝/Opening: 2013.05.02 6pm

□ 큐레이터: 신보슬, 이리스 드레슬러, 한스 D. 크리스트, 크리스티앙 페터슨

□ 참여작가:

바니 아비디, 다니엘 가르시아 앙두하르, 유투브 동영상 (익명의 작가), 존 발데사리, 사무엘 베케트, 이네스 도우약, 후안 마뉴엘 에차바리아, 팀 에첼, 라이너 가날, 게리 힐, 란짓 호스코테, 쟈크 라캉, 임민욱, 마라 마츄스카, 호세 페레즈 오카나, 옥인콜렉티브, 앙리 살라, 이모겐 스티드워시, 라사 토도시에비치, 양 쩬종, 카타리나 드제라르, 슬라보에 지젝

□ 파트너:

파라/사이트 아트스페이스, 홍콩

뷔템베르기셔 쿤스트페어라인 슈트트가르

카미널 컬쳐럴 부카레스트


□ Curators: Nathalie Boseul SHIN, Iris Dressler, Hans D. Christ, Christian Peterson

□ Artists:

Bani Abidi, Daniel García Andújar, Anonym, John Baldessari, Samuel Beckett, Ines Doujak, Juan Manuel Echavarria, Tim Techells, Rainer Ganahl, Gary Hill, Ranjit Hoskote, Jacques Lacan, Minouk Lim, Mara Mattuschka, José Pérez Ocaña, Okin Collective, Anri Sala, Imogen Stidworthy, Rasa Todosijevic, Zhen Zhong Yang, Katarina Zdjelar, Slavoj Žižek

□ Partners:

Para/Site Art Space, Hong Kong

Württembergischer Kunstverein Stuttgart

Căminul Cultural, Bucharest

Share
Read more →